HISTORIQUE BDRint

HISTORIQUE BDRint

Les défis et risques économique et socioculturelle actuelle de la République démocratique du Congo (RDC) constituent des problèmes cruciaux à la reconstruction de la nation, et sa mobilisation dans la réalisation d’une vision partagée de son devenir. Les faibles capacités de mobilisation sociale pour la construction de la nation et  émergence développementale du pays nécessitent d’être traite appuyé par tous. Il y a là une interpellation car les crises et les épreuves sont des invitations à une pensée et une action créatrices de nouveaux imaginaires et de nouveaux paradigmes mobilisateurs pour le futur de notre société.

La population reste confrontée à des crises récurrentes et de plus en plus rapprochées anéantissant la capacité de résilience des différentes communautés. Malgré des améliorations à renforcer, la RDC avance à pas des tortues vers l’atteinte ses Objectif du développement durables liés à la mortalité infantile et aux maladies. La pauvreté reste persistante et la forte croissance démographique ne cesse d’être remarquable. Les problèmes d’accès aux soins de santé et à l’éducation ont des effets négatifs sur tous les efforts de développement et constituent une forte pression non seulement sur les opérations humanitaires mais aussi sur celles de développement.

Les jeunes étudiants congolais, dont beaucoup étudient grâce à de grands sacrifices consentis par leurs parents, savent qu’une fois diplômés les chances sont minimes de trouver un emploi quelconque, moins encore un emploi qualifié. Rien d’étonnant que cette jeunesse aux multiples facettes cherche des voies de sortie, des voies de départ.

Beaucoup de parents et les familles déplacées traumatisés par de longues guerres, paupérisés et ne sachant eux-mêmes à quel saint se vouer, se concentrent sur la lutte pour la survie et abandonnent l’éducation de leurs enfants.

Bref, les adultes ont du mal à se comporter en modèles et à transmettre des valeurs et l’esprit critique nécessaire à une bonne éducation.

Le secteur des infrastructures reste un secteur au cœur des défis auxquels la RDC doit faire face après les dernières guerres qui ont accéléré la destruction du tissu socio-économique avec comme corollaire la fuite des capitaux. La plupart d’infrastructures publiques se trouvent dans un état de délabrement avancé. Le pays est très grand  à tel enseigne que les gens ont du mal à percevoir le soutien apporté par divers partenaires extérieurs de la RDC. C’est ainsi que les ONG et les agences de développement des Nations Unies se sont constituées afin de renforcer les initiatives de l’Etat. Conscient de cette situation, l’ONG Bon Dieu dans la rue voudrait développer des innovations pour apporter sa pierre à l’édifice en s’appuyant sur la formation et communication pour le changement de comportement source de la paix pour un développement socioéconomique durable. Elle propose de nouvelles formes d'accompagnement pour répondre à des besoins nouveaux de la population


Les défis et risques économique et socioculturelle actuelle de la République démocratique du Congo (RDC) constituent des problèmes cruciaux à la reconstruction de la nation, et sa mobilisation dans la réalisation d’une vision partagée de son devenir